Travaux maritimes auscultés par Soldata

25/11/2014

Soldata réalise le suivi automatique de palplanches et de butons constituant les batardeaux nécessaires à la réalisation d'un passage souterrain sous la rivière Marle à Vannes.

La ville de Vannes est séparée en deux parties en sa partie sud par la rivière Marle. La jonction des deux rives est assurée aujourd’hui par un pont tournant, le pont de Kérino, permettant le passage des bateaux en sortie du port de la ville.

Cependant, celui-ci est placé sur l’un des axes majeurs de circulation de la ville et occasionne des perturbations importantes sur le trafic routier. C’est dans ce contexte que le projet d’un passage souterrain, passant sous l’embouchure de la Marle et réalisé par GTM Ouest, a pris forme. Le tunnel vise à fluidifier le trafic tout en permettant le passage des bateaux en assurant une liaison fixe et durable entre les deux rives.

Le pont de Kérino ausculté par Soldata

La réalisation de ce passage sous fluvial nécessite des travaux d’excavation en milieu marin. Pour réaliser ces excavations, il est nécessaire de travailler hors eau et donc de mettre en place plusieurs batardeaux. Le chantier devant se réaliser de façon à ne pas obstruer le passage des bateaux lors de toute la durée du chantier, deux batardeaux devront être mis en place de chaque côté de l’embouchure de façon à laisser un chenal entre les deux. Lorsque le côté rive ouest sera terminé et le batardeau correspondant retiré, le chenal sera déplacé afin de permettre la jonction des deux parties du tunnel.

Suite aux études géotechniques, GTM Ouest a mis en place des palplanches créant une enceinte au sein de laquelle est installé un système de pompage permettant l’assèchement de l’intérieur du batardeau. Des butons sont également mis en places afin de garantir la stabilité de l’ouvrage.

Les palplanches et butons instrumentés par théodolite motorisé CYCLOPS 

Pour assurer le bon déroulement des travaux GTM a décidé de  mettre en place un système de suivi du batardeau par auscultation et a choisi Soldata  pour assurer ce suivi via le système Cyclops. Nous auscultons donc en temps réel les mouvements des palplanches au niveau des butons afin de suivre en temps réel les déformations du batardeau et assurer la sécurité du site. 

En parallèle, certains butons sont instrumentés par des jauges de contrainte afin de mesurer les contraintes qui leur sont appliquées.

Au final, c’est trois lits de butons qui seront réalisés pour garantir cette stabilité pour une durée totale de 13 mois, chacun des lits devant être instrumenté de façon identique. 

Jauge de contrainte installée sur un buton