Surveillance de monument historique : le Couvent des Jacobins à Rennes ausculté par Soldata

24/02/2015

Mesures de déformation et de vibration et système d’alarme de sécurité

Le Couvent des Jacobins à Rennes est un monument historique construit au 14ème siècle, dont certaines traces récemment retrouvées par les fouilles archéologiques remontent au 1er siècle, à l’époque gallo-romaine. Il fut transformé en caserne avant d’être classé monument historique et d’ici 2016 il accueillera le nouveau Palais de Congrès de la ville.

En 2014, Soldata a été mandaté par Soletanche Bachy pour réaliser le suivi automatique du bâtiment historique pendant les travaux de transformation, dont la réalisation a été confiée à la société Sogea Construction en groupement avec Soletanche Bachy et Botte Fondations.

3 Cyclops ont été installés pour la surveillance de la structure et des parois : un à l’intérieur du couvent et les deux autres à l’extérieur, avec un total de 120 cibles. 

Un de nos Cyclops sur site

Ces moyens optiques sont complétés de capteurs de vibration. La ligne de métro existante passant sous cet édifice, deux capteurs sont situés dans le tunnel. Trois capteurs ont été installés dans le couvent et cinq sur les bâtiments avoisinants. 

Aux Cyclops et capteurs de vibration installés en 2014 ont été récemment ajoutés 2 tiltmètres actionnant des sirènes sonores en cas de dépassement de seuils afin de d’assurer la possibilité d’évacuer le chantier.

Sogea a demandé à Soldata de mettre en place un système d’alerte en cas de mouvements supérieurs à 30 mm au haut de la façade. Il a été choisi d’installer deux tiltmètres branchés sur une centrale d’acquisition effectuant la moyenne de 100 lectures successives toutes les secondes. Le bâtiment étant soumis à de forte vibration, la moyenne d’une lecture toutes les 15 secondes sur une minute représentait ces vibrations et non le déplacement réel.

La centrale déclenche 3 sirènes en cas de dépassement de seuils. Les sirènes ont été disposées de façon homogène sous le couvent afin que l’alerte soit entendue par l’ensemble des personnes travaillant sur le site pour que ces dernières puissent évacuer le chantier en cas d’urgence.

Les mesures réalisées par Soldata et le système d’alarme performant permettent de sécuriser le chantier et de suivre de près l’impact des travaux de terrassement sur la structure sensible de l’ancien édifice.

Après la fin de la dernière phase de terrassement prévue pour mars 2015, Soldata n’effectuera plus qu’une mesure hebdomadaire. 

Le bâtiment surveillé